Biographie universelle, ancienne et moderne; ou, Histoire, par ordre alphabétique: de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits, leurs actions, leurs talents, leurs vertus ou leurs crimes, Volum 41

Forside
 

Hva folk mener - Skriv en omtale

Vi har ikke funnet noen omtaler på noen av de vanlige stedene.

Utvalgte sider

Andre utgaver - Vis alle

Vanlige uttrykk og setninger

Populære avsnitt

Side 48 - J'ai la vue assez bonne quoique les yeux gros; je les ai bleus, j'en ai un plus enfoncé que l'autre, du côté que je penche la tête. J'ai le nez d'assez bonne prise.
Side 388 - Ces ouvrages ont toujours pour moi le charme de la nouveauté , et j'y trouve tant de choses propres pour réformer le monde, que je ne fais point de difficulté de vous avouer que dans les sermons que je prépare pour la cour vous serez très-souvent à côté de saint Augustin et de saint Bernard
Side 48 - Mes jambes et mes cuisses ont fait premièrement un angle obtus, et puis un angle égal, et enfin un aigu. Mes cuisses et mon corps en font un autre, et ma tête se penchant sur mon estomac, je ne ressemble pas mal à un Z. J'ai les bras raccourcis aussi bien que les jambes et les doigts aussi bien que les bras. Enfin je suis un raccourci de la misère humaine...
Side 531 - Constantinople des ouvriers français pour creuser un bassin dans le port de sa capitale, pour la construction des vaisseaux , et des sous-officiers instructeurs, des lamineurs, des fondeurs de bombes , des officiers de terre et de mer et des artistes de tout genre de la même nation ; et l'on s'empressa de les lui envoyer.
Side 48 - J'ai toujours été un peu colère , un peu gourmand et un peu paresseux. J'appelle souvent mon valet sot, et un peu après monsieur. Je ne hais personne ; Dieu veuille qu'on me traite de même! Je suis bien aise quand j'ai de l'argent ; je serais encore plus aise si j'avais de la santé.
Side 550 - Saces et aux Sogdiens. Avant moi, aucun Assyrien n'avait vu de mers; j'en ai vu quatre, que personne n'abordait, tant elles étaient éloignées. J'ai contraint les fleuves de couler où je voulais, et je ne l'ai voulu qu'aux lieux où ils étaient utiles : j'ai rendu féconde la terre stérile en l'arrosant de mes fleuves.
Side 48 - J'ai le visage assez plein pour avoir le corps décharné : des cheveux assez pour ne pas porter perruque; j'en ai beaucoup de blancs . en dépit du proverbe. J'ai la vue assez bonne quoique les yeux gros; je .les ai bleus : j'en ai un plus enfoncé que...
Side 47 - Lecteur qui ne m'as jamais vu, et qui peut-être ne t'en soucies guère à cause qu'il n'ya pas beaucoup à profiter de la vue d'un homme fait comme moi, sache que je ne me soucierais pas aussi que tu me visses, si je n'avais appris que quelques beaux esprits facétieux se réjouissent...
Side 47 - ... façon que je ne suis fait: les uns disent que je suis cul-de-jatte ; les autres, que je n'ai point de cuisses, et que l'on me met sur une table, dans un étui, où je cause comme une pie borgne; et les autres que mon chapeau tient à une corde qui passe dans une poulie, et que je le hausse et baisse pour saluer ceux qui me visitent. Je pense être obligé, en conscience, de les empêcher de mentir plus longtemps.
Side 539 - ... se créa des jouissances en dressant des chats sauvages et des chevreaux, auxquels il faisait faire différents tours, et qu'il accoutuma à danser avec lui. Les chats surtout lui furent d'un grand secours, car il fut d'abord cruellement tourmenté par les rats, qui venaient ronger ses habits et même ses pieds; mais ses chats, bien nourris de la chair de ses chèvres, le venaient visiter en grand nombre et couchaient ordinairement autour de sa hutte. Ainsi, par le secours de la Providence et...

Bibliografisk informasjon