Messager des sciences historiques: ou Archives des arts et de la bibliographie de Belgique, Volume 26

Voorkant
Impr. et Lithographie de L. Hebbelynck, 1858
 

Wat mensen zeggen - Een review schrijven

We hebben geen reviews gevonden op de gebruikelijke plaatsen.

Overige edities - Alles weergeven

Veelvoorkomende woorden en zinsdelen

Populaire passages

Pagina 235 - Collection de facsimilé d'écritures de tous les peuples et de tous les temps, tirés des plus authentiques documents de l'art graphique, chartes et manuscrits...
Pagina 507 - Quetelet, secrétaire perpétuel. L'Académie exige la plus grande exactitude dans les citations; à cet effet, les auteurs auront soin d'indiquer les éditions et les pages des livres qu'ils citeront.
Pagina 236 - ... le nom et l'adresse de l'auteur Ce billet ne sera ouvert que dans le cas où le Mémoire aurait été jugé digne d'un prix ou d'une mention honorable; sinon il sera brûlé publiquement , séance tenante.
Pagina 476 - L'abbé de Feller est moins indulgent. Selon lui, « ces éditions prouvent que de la Barre avait plus d'érudition que de goût. Le discernement qu'il avait acquis pour les vieux manuscrits ne lui servait pas pour les ouvrages modernes.
Pagina 403 - A tous qui ces présentes lettres verront, salut. Savoir faisons que pour le bon rapport qui fait nous a esté de...
Pagina 378 - Bruxelles, le 27 septembre 1858, dans la salle des séances publiques de l'Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique. La durée du Congrès sera de quatre à cinq jours . Les dispositions réglementaires du Congrès seront ultérieurement communiquées aux adbérents.
Pagina 239 - Le prix , pour chacune de ces questions , sera une médaille d'or de la valeur de six cents francs. Les mémoires devront être...
Pagina 114 - Bordeaux; sur les mémoires de la Société impériale des Sciences, de l'Agriculture et des Arts de Lille (1853, —supplément) ; sur ceux de la Société des Antiquaires de Picardie; sur ceux de l'Académie impériale des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Dijon (2.* série, tome IV.
Pagina 297 - Chant pastoral sur le parlement de France et la bienvenue en Lorraine de Monseigneur Charles, duc de Lorraine, et de Madame Claude de France, son espouse (1).
Pagina 240 - Cette origine n'est cependant pas suffisamment constatée : français ou allemands, les historiens qui ont traité cette importante période des annales du moyen âge ont cédé à l'influence du sentiment national, et vu, dans la glorification de Charlemagne et de ses illustres ancêtres, la glorification de l'un ou de l'autre des deux grands peuples qui nous avoisinent. Désireuse d'obtenir un livre où les titres de notre pays soient discutés avec impartialité, et dans lequel les faits soient...

Bibliografische gegevens